L’assistante virtuelle est-elle réellement une entrepreneure comme une autre ?

Dans l’esprit général, l’assistante virtuelle est très éloignée de la femme d’affaires à la tête de sa propre entreprise.

On l’associe souvent à la secrétaire de bureau, ou à une subordonnée administrative qui n’a pas de compétences spécifiques.

Pas les épaules ou pas le statut de CEO (Chief Executive Officer). Pourtant, l’assistante virtuelle est une entrepreneure également comme vous !

En effet, c’est une cheffe d’entreprise qui a sa clientèle, qui doit construire son entreprise et gérer ses missions.

Elle ne compte pas ses heures pour augmenter son chiffre d’affaires. Et est aussi attentive à mettre ses compétences et son expertise au profit de ses clients.

Charges, CA,  stratégie de contenu, SIRET/SIREN, URSAFF, positionnement, statut juridique, business model, prospect, Inbound marketing,… font aussi partie du quotidien de chaque assistante virtuelle !

Caractéristiques d’une assistante virtuelle

Avant tout chose, et comme toutes les entrepreneures françaises, l’assistante virtuelle est une professionnelle qui a fait toutes les démarches pour ouvrir une entreprise. Elle est officiellement déclarée en tant que telle.

C’est un point commun qui peut vous réunir et vous aider. 

En effet, elle connaît aussi toutes les étapes par lesquelles vous êtes passée en vous lançant dans votre projet.

Comme vous, elle a dû définir en amont :

  • Ses objectifs pour son business,
  • Son client cible (ou client idéal),
  • Les valeurs de sa marque,
  • Son identité visuelle (ou branding de marque),
  • Ses supports de communications, …

 

Et, elle a aussi dû passer par toutes les étapes administratives nécessaires. Sans parler de tous les questionnements communs à ceux qui se lancent dans un nouveau business.

C’est une cheffe d’entreprise qui a également choisi de mettre en avant son expertise au service de son client.

C’est une professionnelle polyvalente qui peut vous accompagner dans divers domaines : organisation d’événements professionnels, gestion administrative, réseaux sociaux,…

Mais qui doit également gérer la rentabilité de sa propre entreprise.

Les valeurs qu’elle représente

L’assistante virtuelle est un vrai bras droit pour l’entrepreneur avec lequel elle collabore.

Et je ne parle pas d’un travail subordonnée/patron, mais bien de collaboration dans les deux sens.

Les valeurs qu’elle incarne sont marquées, puisque c’est un point fort de son métier :

Discrète, investie, rigoureuse, attentive, autonome, consciencieuse, efficace, fiable, méthodique, polyvalente, vigilante, …

La liste peut être longue !

L’assistante virtuelle est la personne à qui vous confiez tous les dessous de votre entreprise.

C’est ainsi qu’elle vous épaule, parfois dans l’ombre, à atteindre vos objectifs.

Cela va au-delà du prestataire qui rend sa tâche une fois le travail accompli.

Elle est une partie intégrante de votre équipe, et vous permet d’avancer sereinement.

Mais en même temps, elle gère, elle aussi, son entreprise et ses différents clients.

Elle se doit de rester professionnelle et disponible pour chacun d’entre eux. Un vrai jeu de chaises musicales, non ?

Les enjeux d’une assistante virtuelle

Si vous trouvez qu’être garante de votre business pèse lourd sur vos épaules, il est très probable que vous fassiez le choix de déléguer.

Transmettre les tâches qui vous prennent trop de temps ou qui vous demandent une expertise particulière que vous n’avez pas.

Mais aussi celles qui vous permettront de mieux atteindre vos objectifs d’engagement, de vente, de visibilité, de suivi,…

Bref toutes ces missions qui vont, sur le court ou long terme, aider à augmenter votre chiffre d’affaires.

Et c’est à ce moment que votre assistante virtuelle peut entrer en jeu.

Cette pression et cette charge mentale que vous ressentez vont être diminuées grâce à son investissement et à son travail.

D’ailleurs, il n’est pas rare qu’une assistante soit elle-même épaulée d’une autre professionnelle, pour lui permettre d’avancer dans son entreprise en se dégageant certaines missions.

L’un n’empêche pas l’autre !

Les aléas d’une vie d’entrepreneure

Si vous êtes entrepreneure, vous savez très bien que cette voie professionnelle n’est pas toute lisse.

Elle est pleine d’embûches et de variation de mindset.

Les échecs et les réussites font partie de notre quotidien.

Parfois, tout va bien et on est au top de notre énergie… Parfois, tout semble compliqué…

Il est important de garder le cap en se rappelant son « pourquoi » et ses objectifs.

Quand on est assistante virtuelle, on n’y échappe pas non plus !

Perte d’un client, baisse de notre chiffre d’affaires, mise en place d’un projet, pression sur des dates de livrables, organisation de gros événements, …

Les raisons de se sentir sous pression sont aussi nombreuses !

J’aurai pu aussi citer : horaires irréguliers, conciliation vie privée et vie professionnelle, responsabilités financière et professionnelle, ou encore charge de travail.

Votre assistante virtuelle connaît les mêmes contraintes que chaque pro qui a créé sa société.

L’agence Hive Agency : s’épanouir en tant qu’assistante virtuelle

C’est dans cet état d’esprit que j’ai ouvert l’agence des assistantes virtuelles, la Hive Agency.

Cet espace est un cocon professionnel qui permet à la professionnelle de s’épanouir dans le respect du travail de chacun.

L’agence est un espace collaboratif qui permet de :

  • Mettre en relation professionnels et assistantes virtuelles,
  • Proposer des ressources d’experts aux assistantes,
  • Ou encore d’être un lien d’échange et de collaboration entre pros.

 

Si vous voulez en savoir plus, et déléguer certaines missions à une assistante virtuelle, je vous laisse réserver votre appel découverte.  Ou en apprendre davantage sur le post Instagram dédié.

Aviez-vous aussi des préjugés sur les assistantes virtuelles ?

Déléguez-vous déjà des tâches à une autre entrepreneure ?

Dites-moi tout en commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.