Mon parcours professionnel avant LC gestion administrative

Dans ce premier article de blog, j’avais envie de vous parler de mon histoire, afin de vous en dire plus sur mon parcours professionnel avant la création de mon entreprise. Vous y découvrez mon histoire, mes expériences professionnelles, mes évolutions professionnelles, et les changements.

Mon parcours professionnel, le commencement

Commençons par mes premiers pas dans le monde du travail.
Je travaille depuis l’âge de mes 18 ans, étant très autonome, l’année de mon BAC j’ai voulu prendre mon indépendance au plus vite.
J’ai donc commencé par travailler en job étudiant au Mcdonald’s à Biscarrosse en tant qu’équipière polyvalente. Ce fut mon premier vrai travail, j’aime en parler car c’est une vraie expérience qui m’a beaucoup appris. C’est aussi le début de mon parcours professionnel.


Par la suite, j’ai décidé de commencer mes études supérieures en préparant un BTS Management des Unités Commerciales, car j’aimais le management et le contact avec les clients.

 
Voulant être indépendante je pars réaliser ce diplôme à Bayonne, je choisi le cursus en alternance, ce qui me permet d’être en apprentissage et de rester dans le monde du travail. J’ai un rythme de 2 semaines d’étude et 2 semaines en entreprise. J’ai eu la chance d’intégrer le groupe EDF, j’y ai donc passé deux années en tant que conseillère clientèle au service des grandes entreprises. Je m’occupais de la réception et du traitement des appels entrants, des demandes informatiques et autres dossiers. Une sacré expérience, j’ai adoré l’équipe, j’ai découvert que j’aimais travailler avec une clientèle professionnelle. J’étais confrontée au service des réclamations, cette expérience m’a endurci et m’a beaucoup appris. Je me suis rendue compte également que ce métier n’était pas pour moi, je n’envisage pas de continuer mon avenir professionnel dans ce secteur, même si j’aimais les échanges par téléphone avec les clients il manquait je trouve un lien de proximité, un contact plus concret avec les clients. Grâce à cette expérience, je suis plutôt à l’aise au téléphone, je sais accueillir les clients et prendre les demandes, et également traiter les réclamations des clients. 

Transition professionnelle

J’obtiens mon BTS, pendant quelques mois j’ai du mal à savoir vers quel métier, ou étude m’orienter. En attendant je travaille en intérim à l’atelier du chocolat à Bayonne en tant que préparatrice de commande. Je rencontre de belles personnes, je me rends compte que le contact humain me manque. Je décide de revoir mon orientation professionnelle et d’élaborer un projet professionnel en reprenant mes études avec un Bachelor, (l’équivalent d’une licence) en Banque ! 

Toujours en alternance, en contrat de professionnalisation bien sûr, car c’est pour moi idéal pour apprendre réellement un métier, pouvoir lier l’apprentissage à l’école avec l’application au travail.

J’intègre donc la BNP PARIBAS  avec une grande fierté, et celle de mes parents bien entendu ! 

stil-BJ_BMDHjxhc-unsplash-1

Le début d'un nouveau parcours professionnel

Révélation, je travaille dans l’agence de Tarnos, coup de cœur, une agence de 4 collaborateurs, qui m’ont de suite accueilli bras ouvert dans leur belle équipe. J’ai adoré cette année passée à leur côté, une très bonne année. Je passe beaucoup de temps à l’accueil de l’agence, je prends plaisir à apprendre ce métier, à découvrir le secteur bancaire, et à échanger avec les clients. 

Puis en fin d’année on me propose une très belle opportunité, poursuivre mon parcours professionnel avec eux, continuer mes études en réalisant un master, pour par la suite pouvoir prétendre à un poste à BNP PARIBAS.

Une magnifique opportunité que j’ai saisie ! 

Pour le passage en Master et continuer à apprendre le métier de conseiller bancaire, je pars travailler à l’agence d’Anglet. Et c’est le drame..

Au bout de quelques mois tout se chamboule dans ma tête, pleins de doutes, des mauvaises journées, des insomnies, une perte de moral, une baisse de motivation. Je me forçais tous les matins pour aller soit en cours, tout comme en agence. Je ne voyais plus que les mauvais côtés du métier. Mon mal être dans ma vie professionnelle impactait trop ma vie personnelle. 

Je me sentais complètement perdue, je me suis rendue compte que j’avais eu un coup de cœur non pour le métier, mais pour l’équipe dans laquelle j’étais auparavant.

Dans cette nouvelle agence, je me retrouve consacrée à la réalité du métier, une réalité qui ne me correspondait absolument pas, qui allait à l’encontre de mes valeurs, de ma personnalité. Le secteur bancaire évolue énormément et je n’arrivais pas à me projeter. 

Prise de conscience

N’allant vraiment pas bien, je décide de me faire accompagner. J’ai mis plus de 6 mois à comprendre tout ça, à comprendre que mon mal être venait de mon travail, que je m’orientais vers quelque chose qui n’était pas pour moi !

J’ai mis autant de mois à prendre la décision de tout arrêter car j’avais peur. Peur de regretter, peur de l’insécurité financière, peur du jugement des autres. 


Pour être totalement honnête avec vous, un poste en banque représente de nombreux avantages. Un salaire confortable, des primes énormes plusieurs fois par an, des vacances et RTT (presque 10 semaines). Il y a également un CE avantageux, des horaires confortables. Puis le côté stabilité de vie, un CDI, la possibilité d’emprunter, d’investir, d’évoluer, de se projeter. Quitter tout ça me faisait peur, mais tout ceci n’était pas pour moi des raisons suffisantes, même si cela paraît fou !

J’avais besoin d’être bien, de me sentir heureuse et je savais que si je continuais, ça ne serait pas le cas. Un travail on y passe toutes ses journées, 5 jours sur 7, il était important pour moi de faire quelque chose que j’aime. De pouvoir vivre ma vie de façon épanouie.


Le jugement des autres a été très dur, tout le monde voulait me convaincre de rester, de persévérer que c’était une mauvaise passe, mes collègues, mes camarades, mes amis et mes proches. La seule personne à m’avoir soutenu dès le début est mon conjoint que je remercie, il m’a vu décliner, perdre ma joie de vie, être triste, pleurer, pour lui il fallait que j’agisse et que je change de métier, par la suite mon entourage a compris mais ça n’a pas toujours été évident, loin de là !

Conclusion

J’ai pris conscience que l’argent ne faisait pas le bonheur

J’ai réussi à passer au-dessus du regard des autres et en avril 2019, j’écris ma lettre de “démission”.
En juin 2019, je valide mon master 1, et je quitte la banque. 

J’avais déjà une petite idée de mon futur projet, je vous dévoile la suite dans le prochain article.
Vous pouvez avoir un léger aperçu dans une des rubriques de ma page à propos !

En attendant n’hésitez pas à commenter l’article pour me faire part de vos retours sur votre parcours professionnel.
 Je suis certaine de ne pas être la seule à avoir ce type d’expérience.

4 réponses

  1. Bravo à toi pour ce super parcours ! Je me retrouve aussi dans certaines expériences ! Heureusement, tout ça t’a bien servi d’expérience pour être au top aujourd’hui !!

    Félicitations pour ce premier article !

  2. Je prends enfin le temps de lire ton premier article, qui est très chouette. Tu as tellement bien fait de te créer ton métier passion, on voit que tu aimes ce que tu fais aujourd’hui 🙂

    J’ai hâte de découvrir le prochain article !!

    1. Merci Amélie d’avoir pris le temps de le lire, et merci pour tes mots toujours gentils, le prochain article sort lundi si tout va bien ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 réponses

  1. Bravo à toi pour ce super parcours ! Je me retrouve aussi dans certaines expériences ! Heureusement, tout ça t’a bien servi d’expérience pour être au top aujourd’hui !!

    Félicitations pour ce premier article !

  2. Je prends enfin le temps de lire ton premier article, qui est très chouette. Tu as tellement bien fait de te créer ton métier passion, on voit que tu aimes ce que tu fais aujourd’hui 🙂

    J’ai hâte de découvrir le prochain article !!

    1. Merci Amélie d’avoir pris le temps de le lire, et merci pour tes mots toujours gentils, le prochain article sort lundi si tout va bien ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *